info fede adhesions v2

facebook1234Forum sur le groupe FFMC50

twitter1234Fil d'actualité sur @ffmc50

 

 

[ Article de la Presse de la Manche , sur 16/04/2021]

Article Presse Manche du 16 Avril

Pour info :
( 24/04/2021)

La FFMC50 vient de demander des rendez-vous auprès des nos députés et sénateurs Manchois.

On veut marquer notre volonté pour que nos élus ne votent pas de lois autorisant de près ou de loin le CT (peu-importe les formes)
Nous sommes force-de-proposition, nous voulons donc continuer à travailler pour faire valoir nos potisions et nous actions.

Nous vous tiendrons au courant des évolutions.

Crdt
Le Bureau de la FFMC50



Video de Regine Bloquet

 

Video de Laurent Kergonna  

 

Paul Davy :

Une journaliste de France Bleu Cotentin était présente lors de notre rassemblement sous la pluie le 10 au matin.
Elle a réalisé des interviews, d'abord pour connaître les motivations de la FFMC 50, ensuite pour vérifier "de visu" auprès des motards(es) présents ce qu'ils en pensaient.
Le résumé qu'elle en a fait est très intéressant : grande spontanéité, et forte convergence des réponses !
 
Ci-dessous, les deux liens permettant d’écouter ces courts enregistrements
 
 

Paul Davy :
Samedi 10 avril, manifestation organisée par la FFMC 50 pour que l'Etat Français use de son pouvoir de dérogation afin de ne pas appliquer en janvier 2022 le projet Européen de généralisation du Contrôle Technique pour les motos et side-cars.
En dépit d'une pluie soutenue et constante, 200 motos au départ de Cherbourg ! Nous empruntons la N13 en direction de Saint-Lô en récupérant au passage plusieurs groupes de motards(es).
Résultat 300 motos à Saint-Lô, pour une "parade" en ville avec pour point d'arrivée la Préfecture de la Manche. Entretien d'une heure pour une délégation de 4 motards(es) avec le Secrétaire Général.
Au delà du sujet principal, largement développé, d'autres points ont été librement discutés : difficultés et risques principaux rencontrés par les motos dans la Manche, infrastructures défaillantes (ex ralentisseurs), entretien réseau secondaire, anomalie constituée par une vitesse unique sur l'ensemble du Département, taxes réduites pour les équipements de sécurité, absence d'un circuit moto pour la pratique loisir et la formation, actions de formation diverses auxquelles concoure la FFMC 50.
De son côté, le SG nous a fait part de certaines de ses inquiétudes à propos des très grands excès de vitesse, des conduites addictives et du risque d'une reprise "à froid" de la pratique moto à l'issue des périodes de confinement successifs.
 
174420953 1403373836681687 1699205021678600603 n
 
 

Photos d'un participant Steve Chadwick

173783159 1403373963348341 1691224911976131450 n

174166887 1403373930015011 3364955263698366958 n

174072146 1403373923348345 7154018999415489106 n

174250550 1403373900015014 6420249651463238015 n

174007240 1403373816681689 6561870519528120240 n

173798526 1403373826681688 4117900699251824248 n

   

Compte rendu synthétique de la réunion avec la Préfecture de Saint-Lô, le 10 Avril 2021.

 [ Version PDF ]

xfsfgsfgsf
Compte rendu 1 Compte rendu 2
Compte rendu 3  
Compte rendu 4 Compte rendu 5

Video de Romain Laurenceau

 

Video de Yze Kawa

 


[ Source : ffmc.fr ]

Communiqué de presse de la FFMC du 14 avril 2021

Pas de contrôle technique moto au 1er janvier 2022, la France n’est pas prête !

Compte-rendu de réunion du 13 avril avec le Ministère des Transports


Le week-end des 10 et 11 avril, la FFMC mettait dans les rues de France plusieurs dizaines de milliers de motards pour réaffirmer son opposition au contrôle technique moto. Parallèlement à l’organisation de ces manifestations, et à l’initiative du député de la deuxième circonscription de la Vienne Sacha Houlié, le Ministère des Transports a reçu en visioconférence le député Houlié, les représentants de la FFMC et de la FFM*.

 

L’objectif poursuivi conjointement par le député Sacha Houlié, la FFMC et la FFM, est que la France déroge à l’obligation communautaire de mise en œuvre d’un contrôle technique pour les motos (CT) à compter du 1er janvier 2022. Le député a rappelé que cette dérogation a été obtenue par la France lors de l’élaboration de la directive européenne 2014/45 sur le CT, et qu’elle est envisagée par la Finlande, l’Irlande et les Pays-Bas.

 

Si les services du ministère confirment l’impossibilité d’une mise en place du CT au 1er janvier 2022, ils évoquent l’idée d’un contrôle « visuel » de sécurité assorti d’un contrôle de bruit et de pollution. Le député Sacha Houlié et les représentants de la FFMC et de la FFM ont rappelé l’opposition des usagers, (ils étaient 25 à 30 000 mobilisés malgré des conditions défavorables, restrictios, météo et vacances). Ils ont pu ainsi exprimer leurs réserves et leurs arguments sur l’accidentalité, le bruit, la pollution, la faisabilité technique, l’utilité, la non transposabilité de mesures auto à la moto, le faible kilométrage moto ne justifiant pas un CT tous les 2ans, etc...

 

Les services du ministère ont bien saisi les enjeux complexes de ce dossier. De leur côté, ils doivent envisager les possibles pénalités financières qu’imposerait l’Europe en cas de non-respect de la directive sans motif valable de la France. La FFMC s’est donc engagée à fournir au ministère tous les éléments qui justifient de mesures prises en faveur de la sécurité routière des deux-roues motorisés d’une part, et de la forte diminution de leur accidentalité d’autre part : ils serviront à justifier auprès de l’Europe de l’exemption souhaitée par la France.

 

Plus d’informations sur le site national de la FFMC : https://ffmc.asso.fr/controle-technique
FFM : Fédération française de motocyclisme :https://www.ffmoto.org/

Pièces jointes :
- courrier du député Sacha Houlié au ministère des Transports
- communiqué de presse du député Sacha Houlié suite à la visioconférence du 13 avril.